Contact

-

Fatigué, malade, en manque de Vitamine D avec le froid ? Vous entendez cela partout pendant cette période de changement de températures, mais à quoi cela correspond-il vraiment ? Quels sont les risques liés à un manque voir à un déficit de Vitamine D ? Comment s’en protéger, même par les temps froids de l’automne et de l’hiver ?

 

Qu’est-ce que la Vitamine D ?

 

Tout d’abord, il est important de connaître toutes les propriétés de cette Vitamine qui fait beaucoup parler d’elle à cette période de l’année. En effet, la Vitamine D est une vitamine synthétisée naturellement par le corps à partir d’une molécule proche de celle du cholestérol. Elle permet entre autres une meilleure absorption du calcium et du phosphore. En clair, elle participe à une minéralisation complète des os, de notre cartilage et de l’émail de nos dents.

Ainsi, un bon taux de Vitamine D permet d’abord de lutter contre toutes les maladies liées à la diminution de la masse osseuse, comme l’ostéoporose, très répandue chez les personnes de plus de 65 ans. De plus, on lui donne des propriétés anti-infectieuses, anti-inflammatoires. Enfin, certaines recherches tendent à montrer qu’elle pourrait avoir un effet bénéfique pour la prévention de maladies cardiaques, auto-immunes et diabétiques.

 

Où peut-on la trouver naturellement?

 

Il existe deux apports principaux pour combler nos besoins en Vitamine D. Dans un premier temps, le corps synthétise cette vitamine à partir de la lumière du soleil, grâce aux rayons UVB. C’est la principale source naturelle de Vitamine D car elle couvre entre 50 et 70% de nos besoins quotidiens. (5 µg/j chez les adultes et les enfants de plus de 3 ans et 10-15 µg/j chez la personne âgée, selon l’ANSES). Dans un second temps, nous absorbons celle-ci de par notre alimentation. Ainsi, on en trouve un taux important dans les poissons gras, type thon, saumon, sardines, etc (surtout dans leur huile), les crustacés ou encore le jaune d ‘oeuf.

 

Manque de Vitamine D

 

Cependant, cette production peut être mise à mal pour différentes raisons. D’abord, une protection solaire peut empêcher la bonne absorption des rayons du soleil. De même, un taux trop concentré de mélanine (soit d’une pigmentation plus importante de la peau) diminue la pénétration des rayons. Mais surtout, l’hiver, du fait de l’inclinaison du globe, les rayons solaires qui nous parviennent sont trop bas pour que l’on synthétise correctement cette énergie. De plus, notre consommation de poissons ne suffit en général pas à couvrir nos besoins. En effet, les recommendations officielles conseilleraient de manger 3 fois 100 grammes de poisson gras par semaine. Tout cela peut provoquer un manque de Vitamine D. 

 

Quelles sont les alternatives et les compléments pour combler un manque de Vitamine D ?

 

Ainsi donc, les risques de manque en Vitamine D sont beaucoup plus importants durant l’automne et l’hiver, comme le montre cette étude sur la population britannique. Pour lutter contre cet état de fait, il existe plusieurs solutions.  La plus efficace est la prise de compléments vitaminiques. En effet, l’huile de morue, ce vieux remède de grand-mère passé en désuétude, reste un très bon complément. Il convient cependant de faire attention à sa composition, souvent très forte en Vitamine A.

 

On recommande plus souvent la prise de compléments que l’on trouve très facilement en pharmacie. Choisissez plutôt les vitamines à base de composants naturels plutôt que synthétiques. Il est préférable aussi de prendre celles où il est écrit Vitamine D2 ou D3, à la place de multi vitamines, car ces dernières sont peu efficaces.

 

Enfin, quant à choisir les capsules de Vitamines D2 ou D3, il faut savoir que celles contenant de la D3, souvent produites à partir de lanoline de mouton, sont absorbées plus efficacement par le corps. En effet, cette molécule en particulier est naturellement produite par ce dernier, et donc absorbable plus efficacement. A l’inverse, la vitamine D2 est souvent produite à partir de composants végétaux (levure de bière entre autres). Elle est ainsi moins efficace et plus difficile d’accès.

 

Manque de Vitamine D

Les suppléments sont-ils nécessaires?

 

On remarque qu’une part importante de la population est en dessous du seuil recommandé (soit en manque de Vitamine D). Cependant, cela ne veut pas dire que vous serez en déficit. Le gouvernement n’incite cependant que certaines populations à prendre des doses très régulières. On parle ici des personnes de plus de 50 ans, les nourrissons, les femmes enceintes ou encore les personnes souffrant de maladies entrainant une perte de Vitamine D.

Pour les personnes en dehors de ces conditions, aucune incitation officielle n’a été publiée. Néanmoins, durant les périodes plus froides de la fin de l’année, cela peut être bénéfique. Cela permettrait ainsi de renforcer votre résistance aux infections entre autres.

Afin de connaître votre niveau de Vitamine D, le meilleur moyen est de faire des tests sanguins. On l’exprime par le taux sérique. On considère votre taux comme bas s’il est en dessous de 50 nmol/L. Attention à ne pas non plus dépasser ce taux, ou vous pourriez souffrir d’effets secondaires nocifs.

 

Le Mot de la fin :

 

Avec les températures qui se refroidissent et une météo pas toujours très clémente, il convient de se préparer. Le manque de luminosité peut aussi provoquer un manque en Vitamine D. Des suppléments existent afin de compenser ce manque d’apport en rayons lumineux. Cela afin de se fortifier notamment contre les infections ou les baisses de régime. Néanmoins, il convient de ne pas abuser de ce type de suppléments. C’est pour cela que nous vous conseillons vivement de consulter un professionnel de la santé. Ce dernier sera le meilleur à même de vous orienter selon votre cas spécifique. Dans tous les cas, ne perdez pas votre motivation, même pendant ces températures, votre corps vous en remerciera ! Et pourquoi pas essayer notre recette de bouillon pour vous faire du bien, par ces températures hivernales ?

“Stay Strong, Even when it’s Cold!”